Permis lowcost

OpenCabs et les achats de licence de taxi

Le lundi 9 octobre, OpenCabs a annoncé qu'elle allait effectuer un achat licence de taxis. Ils prétendent agir ainsi afin d'obtenir plus d'argent pour leur campagne municipale et d'intéresser les gens au concept des taxis. "Nous avons l'impression d'avoir une meilleure maîtrise de la gestion de ces licences", a déclaré Red Spade, propriétaire d'OpenCabs, "et nous voulons que la communauté s'implique."

OpenCabs fonde sa campagne auprès du conseil municipal sur la nécessité de s'assurer que les rues principales, telles que Granville et Hastings, soient ouvertes aux chargements et déchargements 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 (voir articles connexes en p5).

Cependant, tout le monde n'est pas d'accord avec la prise de contrôle d'OpenCabs. Certains chauffeurs de taxi ont manifesté devant l'hôtel de ville pour exiger de conserver leur propre service de taxi et ne pas être obligé de rejoindre OpenCabs.

"Je suis ici pour me battre pour mes droits", a déclaré Peter Murphy, chauffeur de taxi de longue date et l'un des organisateurs de la manifestation. "C'est fondamentalement du vol ; je ne peux pas croire qu'ils fassent ça"

Des membres du personnel de la ville étaient présents lors de la manifestation, et ont déclaré que c'était au conseil municipal de décider de suivre ou non les plans d'OpenCabs. Le conseil municipal entendra les délégations concernant la prise de contrôle d'OpenCabs lundi prochain, le 16 octobre.

OpenCabs a également annoncé aujourd'hui qu'elle modifiait ses tarifs : tous les tarifs hors pointe augmenteront de 0,10 $/km et les tarifs de pointe, comme les nuits du vendredi et du samedi après minuit, resteront inchangés