Permis lowcost

Vous revendez votre voiture : est-elle cotée ? Si non, quelles solutions ?

Les voitures d’occasion destinées à être revendues ou reprises doivent faire l’objet d’une estimation, afin de déterminer s’il s’agit d’une voiture cotée ou non. Ceci afin de pouvoir fixer son prix de revente. C’est ce prix qui est appelé cote.

L’estimation de la valeur

Une voiture cotée, c’est donc une voiture dotée d’une certaine valeur sur le marché de la revente. Cette valeur tient compte de plusieurs paramètres : le modèle, les options, le kilométrage effectué, l’état, l’année de la mise en circulation, etc. La cote est estimée à partir de l’Argus qui est publié de façon périodique.

Vous pouvez vous-même faire évaluer votre voiture, de deux façons différentes :

  • en vous référant manuellement à la cote argus
  • en faisant calculer sa valeur à partir d’un outil ligne. Il est gratuit et peut être utilisé par tout public. Vous pouvez en trouver un sur le site glinche-automobiles.com par exemple.

Et si votre voiture n’a plus la cote ?

Vous constatez que la voiture que vous souhaitez revendre n’a plus la cote : vous pouvez ajuster le prix à la baisse par exemple en supprimant certaines options plus ou moins futiles telles que la caméra de recul, la caméra à la place du rétroviseur, etc. La propreté, la couleur et l’état de la peinture entrent également en jeu dans la valorisation de votre voiture.

Si votre voiture est vraiment âgée, si par exemple elle date de plus de 17 ans (et qu’elle est une voiture diesel), ou si elle a roulé pour la première fois il y a au moins 21 ans (et qu’il s’agit d’une voiture à essence), vous pouvez toujours vous en séparer et profiter de la prime à la casse. Ceci, évidemment en achetant en remplacement une voiture neuve à très faible rejet de CO2. Ladite prime à la casse est octroyée par l’État dans le cadre de la transition écologique.